Umkirch – Allemagne

Echange franco-allemand du 16 au 19 juin 2022

Après 2 ans d’attente une dizaine de familles françaises et allemandes ont enfin pu se retrouver pour un week-end bordelais chargé en visites et échanges. Magali Blaisot et Pascal Lausin leur avaient concocté un programme riche en découvertes.

Avec pour commencer le vendredi une visite du Font Regional d’Art Contemporain (FRAC MECA), suivie d’un pique nique au jardin botanique puis d’un tour à l’exposition des Bassins de lumière à la base sous-marine de Bordeaux. Une soirée officielle organisée par la mairie le vendredi soir a permis aux maires et délégations d’échanger des vœux sur leurs amitiés respectives. Ce fut aussi l’occasion de remercier Magali Blaisot, présidente du jumelage allemand et vice-présidente du bureau des JIB depuis plusieurs années pour son investissement et toutes les bonnes choses qu’elle a pu apporter au jumelage. Elle est remplacée à son poste par Michèle Sacriste, à qui nous avons également souhaité la bienvenue.
Le samedi fut l’occasion d’aller respirer l’air frais marin à Soulac et au phare de Cordouan. Avec bien sûr, après l’effort, un peu de réconfort au phare Richard pour un apéritif évolué. De quoi ravir tous nos grands gourmands !
Enfin, le dimanche a été consacré à la visite de la future ludomédiathèque de Bruges et à une fin de journée en famille.

Nous partageons avec vous ces quelques photos souvenirs de ce week-end mémorable. Si vous souhaitez en récupérer d’autres n’hésitez pas à nous contacter à jumelagesdebruges@gmail.com et nous serions également ravis de collecter vos photos.

Partage de recettes franco-allemandes

En prévision de la réception de nos familles allemandes du 28 mai au 2 juin 2020, le Bureau des JIB secondé par des membres du Bureau élargi, concocte un beau programme d’excursions et de temps forts en famille. Mais compte tenu de la situation sanitaire inédite au mois de mars, le Bureau des JIB, conjointement avec la municipalité, prend la décision douloureuse d’annuler la rencontre. Quelle déception ! Un lien très fort est maintenu avec Uli Stoessel et son équipe et au fil des premières semaines du confinement, une idée germe pour marquer néanmoins le lundi de Pentecôte où nous aurions dû dîner ensemble.
A Umkirch comme à Bruges, on invite les familles à fournir leurs recettes préférées. Ces dernières sont traduites, illustrées, mises en page et compilées sous forme d’un fichier numérique.
Le week-end prévu, ce recueil est diffusé à l’ensemble des adhérents, accompagné d’un message d’amitié et de soutien de la part de nos amis d’Umkirch.

Deux cyclistes venus d’Umkirch

Renouant avec un challenge déjà réalisé par un groupe dix ans plus tôt, Sabine et Andreas Nahrgang se lancent à l’assaut des routes pour parcourir à vélo l’intégralité des kilomètres (1.109 exactement !) qui séparent Umkirch de Bruges. En pleine pandémie (même si elle est affaiblie), l’exercice est délicat…. Partis d’Umkirch le 4 septembre, ils arrivent devant la mairie de Bruges le 15 septembre et font l’objet d’un article dans Sud Ouest.
Bravo à eux !
Soucieux de ne pas se retrouver bloqués par des restrictions sanitaires attendues, nos deux cyclistes effectuent le retour en TGV à peine quelques jours plus tard.

Echange Franco-allemand 2019 – 30ans de jumelages

A l’invitation de nos amis allemands, 24 familles adhérentes ainsi qu’une petite délégation de la paroisse de Bruges et une délégation municipale conduite par Mme le Maire se sont rendues à Umkirch du 29 mai au 2 juin 2019, pour certains en train direct Bordeaux-Strasbourg, pour d’autres en avion ou en véhicules personnels. Les villes de Leven et de Polanco étaient également associées à l’évènement.

Préparé minutieusement et avec beaucoup de coeur par Uli Stoessel et son équipe, le programme de ce long week-end fut très varié et riche en émotions, alternant des moments formidables avec toutes les familles dès le premier soir, des visites (dont Europaparc et le site du moulin) et des temps officiels dans une ambiance à la fois festive et chaleureuse

La soirée officielle, organisée dans une salle superbement décorée, fut l’occasion pour les maires des deux communes et pour les président(e)s des deux jumelages de rappeler les fondamentaux de notre engagement mutuel et de souligner la volonté de poursuivre notre amitié (*).

Les municipalités et les comités ont échangé des cadeaux marquants et pleins de sens.

L’humour était au rendez-vous en fin de soirée, avec un one man show désopilant sur les différences entre l’art de vivre français et allemand. Enfin, une performance musicale de haut vol a eu le dernier mot, nous livrant des tubes internationaux d’anthologie.

Le lendemain, une messe oecuménique célébrée conjointement par le prêtre d’Umkirch et le père Christian dans l’église catholique d’Umkirch a clôturé nos retrouvailles.

(*) retrouvez un extrait des discours officiels sur  https://www.youtube.com/playlist?list=PLEm96gBiM_KAsT45qtRGFtn5cC0oJEa_I&disable_polymer=true

Histoire de la ville d’Umkirch

À l’époque de l’occupation romaine, une colonie romaine de taille considérable existait dans le district d’Umkirch. Ceci est prouvé par des découvertes telles que des meules de pierre, des pièces de monnaie et bien plus encore. L’église Sainte-Marie se dresse sur les vestiges d’un bâtiment romain, dont un morceau de mur plâtré a pu être retrouvé.
En particulier, lors de l’aménagement de la zone « Mühlematten » en 1979, de nombreuses découvertes de la période romaine ont été retrouvées. La plupart d’entre eux sont des fragments de céramiques ménagères simples, qui ont probablement été produites ici entre 100 et 250 après JC.
Après la Seconde Guerre mondiale, Umkirch est passé progressivement du statut de village purement agricole à celui de municipalité. La plupart des terres agricoles sont restées en possession du prince de Hohenzollern. Ce dernier possède encore un château du XVIIIe siècle avec un grand parc sur le territoire d’Umkirch, que le prince héréditaire habite toujours. Un ancien château de Hohernzollern dans le style des maisons de campagne anglaises et le magnifique parc restauré de la Reine Augusta Victoria sont désormais des propriétés privées. Un troisième château, l’ancienne Beroldinger Haus, abrite aujourd’hui la mairie de la commune.
Umkirch faisant de plus en plus partie de la zone d’attraction de la ville de Freiburg, cette dernière a voulu « intégrer » notre communauté dans le cadre des réformes territoriales. En 1974, la population d’Umkirch a résisté avec succès à la demande d’incorporation. Après un référendum en 1977, la partie la plus ancienne de la paroisse, le Mundenhof, est allée à la ville, et en échange Umkirch a reçu le « Forellenhof ».

Source : Histoire locale d’Umkirch par Vinzenz Kremp et Dr. Josef Spinner.

Umkirch aujourd’hui

La municipalité d’Umkirch, qui compte environ 5 800 habitants, est située entre Tuniberg et Freiburg im Breisgau, à environ huit kilomètres de la ville de Freiburg.
Pendant de nombreuses années, le trafic de transit en constante augmentation en direction de Tuniberg, Kaiserstuhl et Breisach a eu une influence formatrice sur le village. L’initiative citoyenne « Pro B 31 Ouest » s’est battue pendant de nombreuses années pour obtenir une route de contournement, qui a finalement été inaugurée le 20 décembre 2007. Le volume de la circulation dans la rue principale a considérablement diminué et les mesures de réaménagement du centre-ville lancées par le conseil local prennent depuis lors une forme de plus en plus évidente.
Le premier bloc de construction du nouveau centre ancien d’Umkirch avait déjà été inauguré en 2005 : La municipalité avait transformé le château de Büningen en nouvel hôtel de ville d’Umkirch. La place entre l’hôtel de ville et l’église catholique devait redevenir un centre ville animé. Les granges de l’ancien domaine situé en bordure de l’idyllique Gutshofplatz ont également été rénovées et abritent aujourd’hui des magasins, un cabinet médical et la « localité de Gutshof ». Le réaménagement, l’éclairage et le pavage de la place elle-même ont également été menés à bien dans l’intervalle.
Une quarantaine d’associations et les paroisses façonnent la vie culturelle et communautaire d’Umkirch. Certaines manifestations organisées par les associations se déroulent traditionnellement sur la Gutshofplatz, comme la grande manifestation estivale « Gemeindefest Umkirch » et le marché de Noël.
Avec le KinderBildungsZentrum, qui regroupe les écoles maternelles et primaires sur un même campus, des installations sportives, une bibliothèque, de bonnes possibilités de shopping et une belle zone de loisirs locale, les habitants d’Umkirch se sentent très bien dans leur communauté.

Aus der Geschichte Umkirchs

Zur Zeit der römischen Besetzung bestand auf der Gemarkung Umkirch eine römische Siedlung von beachtlicher Größe. Dies beweisen Funde wie Handmühlsteine, Münzen und vieles mehr. Die St. Marien Kirche steht über den Resten eines römischen Gebäudes, von dem ein Stück verputzte Wand geborgen werden konnte.
Insbesondere bei der Bebauung des Gewannes « Mühlematten » im Jahr 1979 wurden zahlreiche Fundstücke aus der Römerzeit geborgen. Es handelt sich überwiegend um Bruchstücke einfacher Haushaltskeramik, die wohl in der Zeit von 100 bis 250 nach Christus hier hergestellt worden ist.
In der zweiten Hälfte des 11. Jahrhunderts ließ das Hochstift die heute noch stehende, wohl älteste Kirche im Breisgau erbauen. Umbauten 1352 und 1354 brachten Veränderungen im gotischen Stil. Zwischen 1760-1765 erhielt die Kirche ihr barockes Gepräge. Bis 1806 hatten die Basler Bischöfe das Patronsrecht über die Kirche Umkirchs. Dies erlosch erst mit dem Übergang des Breisgaues an das Land Baden.
Nach dem Zweiten Weltkrieg wandelte sich Umkirch allmählich von dem rein landwirtschaftlich geprägten Dorf zu einer Gemeinde. Ein Großteil der landwirtschaftlichen Nutzflächen blieb im Besitz des Fürsten von Hohenzollern. Dieser hat noch heute ein Schloss aus dem 18. Jahrhundert mit einem großen Park auf Umkircher Gemarkung, das der Erbprinz immer wieder bewohnt. Ein ehemaliges Hohernzollern-Schloss im englischen Landhausstil und der wiederhergestellte wunderschöne Queen-Auguste-Victoria-Park befinden sich heute in Privatbesitz. Ein drittes Schloss, das ehemalige Beroldinger Haus, beherbergt heute das Rathaus der Gemeinde.
Da Umkirch immer mehr in das Einzugsgebiet der Stadt Freiburg geriet, wollte Freiburg unsere Gemeinde im Zuge der Gebietsreformen „integrieren“. Dem Verlangen nach Eingemeindung widersetzte sich die Umkircher Bevölkerung 1974 erfolgreich. Dabei ging der älteste Gemarkungsteil, der Mundenhof, nach einer Volksabstimmung 1977 an die Stadt, dafür erhielt Umkirch den „Forellenhof“.

Quelle: Umkircher Ortsgeschichte von Vinzenz Kremp und Dr. Josef Spinner

Das ist Umkirch heute

Die Gemeinde Umkirch mit ihren rund 5.800 Einwohnern liegt zwischen Tuniberg und Freiburg im Breisgau, ungefähr acht Kilometer von der Stadt Freiburg entfernt.
Bis Mitte der 50er Jahre war die Gemeinde rein landwirtschaftlich geprägt, ein Großteil der landwirtschaftlichen Nutzflächen war im Besitz des Fürsten von Hohenzollern. Nach und nach siedelten sich erste Gewerbebetriebe an. Der Gemeinderat erstellte 1959/ 60 den Flächennutzungsplan, der die Entstehung der heutigen Gewerbegebiete „Am Gansacker“ und „Stöckmatten“ im Norden von Umkirch zur Folge hatte.
Prägend wurde für den Ort lange Jahre der stetig zunehmende Durchgangsverkehr in Richtung Tuniberg, Kaiserstuhl und Breisach. Die Bürgerinitiative „Pro B 31 West“ kämpfte lange Jahre für eine Umgehungsstraße, die schließlich am 20. Dezember 2007 eingeweiht werden konnte. Das Verkehrsaufkommen in der Hauptstraße nahm beträchtlich ab und die vom Gemeinderat eingeleiteten innerörtlichen Sanierungsmaßnahmen nehmen seitdem immer offenkundiger Gestalt an.
Schon 2005 war der erste Baustein des neuen, alten Umkircher Ortskerns eingeweiht worden: Die Gemeinde hatte Schloss Büningen zum neuen Rathaus von Umkirch umgebaut  Der Platz zwischen Rathaus und katholischer Kirche sollte wieder zum lebendigen Ortsmittelpunkt werden. Die Scheunen des ehemaligen Gutshofes am Rande des idyllischen Gutshofplatzes wurden ebenfalls saniert und beherbergen nun Ladengeschäfte, eine Arztpraxis und die „Lokalität Gutshof“. Auch die Umgestaltung, Beleuchtung und Pflasterung des Platzes selbst konnte zwischenzeitlich erfolgreich abgeschlossen werden.
Rund 40 Vereine und die Kirchengemeinden prägen in Umkirch das kulturelle und gemeinschaftliche Leben. Ein Teil der von den Vereinen organisierten Veranstaltungen findet traditionell auf dem Gutshofplatz statt, so das große Sommerereignis „Gemeindefest Umkirch“ und der Weihnachtsmarkt.
Mit dem KinderBildungsZentrum, das Kindergärten und Grundschule in einem Campus zusammenfasst, Sportstätten, einer Bücherei, guten Einkaufsmöglichkeiten und einem schönen Naherholungsgebiet fühlen sich die Umkircherinnen und Umkircher in ihrer Gemeinde sehr wohl.

%d blogueurs aiment cette page :